Articles publiés

Rapports

Archives de
l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

 


 

Biographie de Julien Marchal

 

 

 

 

in english >>

Julien Marchal est né à Clamart (Haut-de-Seine/France) en 1976 et possède aussi la nationalité Canadienne. C'est sa passion pour la mer en Corse (France) et les mammifères marins et son engagement pour la protection des fonds marins qui l'ont amené à la photographie.

Au début, c'est à Strasbourg (France) puis à Montpellier (France), qu'il prépare ses futures rencontres avec ses protégés. En 1995, il découvre sa première baleine (rorqual commun (Balaenoptera physalus)) et le dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba) dans le sanctuaire marin "Pélagos" en mer Méditerranée.

Ses voyages au Canada lui ont permis de rencontrer des orques (Orcinus orca) (1997), des couples de baleines bleues (Balaenoptera musculus) (2000) ou rorquals communs (Balaenoptera physalus) (2000) et la baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) (2006). En Guadeloupe (Antilles françaises), il a travaillé dans un aquarium et soigner des tortues marines (Caretta caretta et Chelonia mydas) (1998). Aux Açores c'est un nouveau né cachalot (Physeter macrocephalus) qu'il a eu le privilège de découvrir (1999)....

 

 

Son travail photographique est effectué essentiellement en dehors de l'eau. Sinon il est le résultat de sa nage avec huit cachalots (Physeter macrocephalus) et des dauphins à long bec (Stenella longirostris) à l'Ile Maurice (2000), des globicéphales noires (Globicephala melas) en Méditerranée (2000), son premier requin à pointe noire (Carcharinus melanopterus) et un mérou géant (Epinephelus lanceolatus) aux Bahamas (2001) ou la baleine à bosse (Megaptera Novenglae) en Polynésie-française (2008 à 2010).

En plus de son activité photographique, Julien Marchal est membre d'associations mondiales sur les cétacés, guide naturaliste à la rencontre des cétacés, et militant contre la captivité des dauphins (Parc Astérix (France) en 1997) et orques. A ce titre, il anime des conférences, et publie des articles afin de "sensibiliser le public" et les "générations futures".

Il a effectué un séjour en Polynésie-française (2008 à 2010) comme guide naturaliste pour un groupe de dauphins (Tursiops truncatus) sédentaire sur l'attol de Rangiroa (archipel des Tuamotu).

Lors de l'hiver 2010, il était traducteur pour une compagnie d'observation de baleines à bosses (Megaptera Novenglae) en République Dominicaine (Samaná).

Aux Escoumins (Québec, Canada) de 2010 à 2017 il était capitaine de bateau, guide et photographe pour les mammifères marins sur le fleuve Saint-Laurent dans un parc marin.

Par la suite il a travaillé pour une fondation -Students on Ice (Québec, Canada)- lors de l'expédition "Canada C3" comme matelot et reponsable des zodiacs sur un ancien brise-glace. Il raconte son aventure dans le livre "Commémoratif Canada C3".

De 2018 à 2019, il était timonier et matelot pour la Garde Côtière Canadienne (Pêches et Océans Canada).

Depuis 2020, il travaille d'avril à novembre sur un navire pour une firme océanographique au Québec (Canada) et effectue différentes missions dont la dernière était sur la baleine noire (Eubalaena glacialis) dans le Golfe du Saint-Laurent.

Durant l'hiver il reste disponible pour des contrats marins en France/DOM-TOM. Aujourd'hui Julien Marchal vit avec sa famille sur la rive nord de Montréal (Québec, Canada).