Articles publiés

Rapports

Archives de l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

Liens

 


 

Quand les plaisanciers nuisent aux baleines

 

 

 

Chers visiteurs,

On me demande souvent si les bateaux dérangent les baleines et nuisent a leur comportement ?

Evidemment que le bruit des moteurs est un sérieux problème et nous n’avons pas encore inventé de moteur silencieux, donc, difficile d’être silencieux en mer !

Dans le parc marin ou je travaille, il est obligatoire de laisser les moteurs allumés pour que les baleines nous localisent. Nous avons des restrictions de vitesse (25 nœuds maximum dans le parc), et si la baleine vient vers nous, nous devons être vigilant et laisser le moteur tourner. C’est vrai que je suis témoin tous les jours de bateaux d’excursions ou de plaisanciers sans scrupule, à avoir des attitudes inacceptables envers les mammifères marins, je suis moi-même le plus fâché. Les touristes embarqués sur mon bateau le voient, et très souvent me demande si cette attitude est normale dans un marc marin ? J’ai remarqué que souvent la clientèle française est sensibilisée par ce problème, donc je ne suis pas le seul à le voir.
J’ai observé des bateaux fonçant sur les baleines, couper la route, augmenter le bruit du moteur pour obliger la baleine à plonger et ainsi, montrer sa caudale (queue de la baleine), ne pas respecter les 100 mètres obligatoire de distance, vouloir être a 2 mètres d’une baleine pour les beaux yeux des clients, etc………

Franchement, dans mon équipe, je suis le seul capitaine qui respecte les distances, tout le monde le reconnait, au détriment des touristes sur mon bateau qui me reproche de ne pas être plus proche des baleines ! Mais comment avoir le juste milieu, et de dire que les autres bateaux font mal leur travail ? J’en ai parlé à mes collègues de travail, mais le message passe pas bien pour s’auto-discipliner.
Un touriste qui arrive avec sa famille de l’autre bout de la planète pour venir uniquement observer les baleines au Canada, est un client qui a payé cher son ticket. Il est exigeant et difficile.
Ca va faire plus de 15 ans que je m’intéresse à ces bestioles, donc je suis sensibilisé par leur bien-être et leur comportement, je dois mettre mes émotions de cotés sinon je ne pourrais pas continuer à travailler.

Lorsque je parle aux anciens capitaines dans la région, tous me disent qu’il y a moins de baleine qu’avant, et de rencontrer des groupes de 20 baleines ensembles était chose courante ! Aujourd’hui, il y a plus de bateaux et moins de baleines. Mes premières sorties en 2000 en tant que simple touriste, m’avait permis d’en voir plus. Je le confirme.

Mais est ce dû aux bateaux ou au manque de nourriture, aux changements climatiques, à la pollution industrielle, chimique ou sonore ? Personne ne le sait.
En tout cas, venez me voir sur mon bateau, en client régulier ou mystère si vous le souhaitez, et faites vous votre propre opinion………..Cordialement.

Cordialement. Julien Marchal. Août 2010. Les Bergeronnes. Qc, Canada..