Articles publiés

Rapports

Archives de l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

Liens

 

 


 

 

Chers visiteurs,

Je devais parler de mon aventure au Bahamas en 2001 avec l’association Island Expedition.
En effet, beaucoup de monde me demande d’aller dans cet archipel des Caraïbes pour le lieu et ses plages.
Justement, cette association propose d’embarquer sur leurs bateaux et de les aider dans leurs travaux afin de continuer leurs aventures. L’idée est de faire venir des enfants du monde entier, sensibiliser les générations à venir sur l’environnement. C’est un fabuleux concept.
Ainsi, j’ai embarqué avec l’équipe en tant que guide accompagnateur pour apporter mes connaissances sur les mammifères marins et la biologie marine.
L’association a été crée par deux frères, dont l’un des deux vit à Nassau, capitale des Bahamas, et l’autre habite Londres.
Ayant vécu près d’un mois avec l’un des frères, je peux vous assurer que l’expérience n’a pas été bonne. Nous étions deux personnes (deux Français) à être venu sur les lieux, tous les deux choqués par ce frère.
Au départ, tout se passait bien, mais son exigence, ses taches pénibles et ingrates au quotidien devenaient un calvaire.
Par exemple, avant de partir en mer avec le groupe, nous devions aller chercher de la nourriture pour nous et le groupe et demander gracieusement de nous la donner. C’est à dire de la réclamer sous prétexte d’une bonne cause ! mais cela n’a jamais été simple. Souvent, les compagnies commençaient à se plaindre de ce manège et trouvaient ces jeux un peu « facile ».
Dans le quotidien, nous étions devenus de véritables « esclaves » pour un homme qui manquait d’intelligence et de personnalité. Il était tout le temps à la recherche de sponsors, pour financer son association, réclamer de l’argent à tout le monde, faire de la publicité pour toutes les entreprises, dans un but bien précis : financer son organisation !

Au cour de ce mois, des jeunes étudiants du Colorado, accompagnés de leurs professeurs, avaient payé cher pour visiter les Bahamas. Malheureusement pour eux, ce fut un échec et une déception devant la réalité. La logistique fut catastrophique et même dangereuse. Lors du premier jour en bateau, nous étions trop nombreux sur un petit voilier, et au bout de quelques heures le moteur avait pris feu. Retour à la case départ et second voyage dans un magnifique bateau, plus sure et sécuritaire, au frais de l’association (normal). Les professeurs décidèrent d’arrêter leur collaboration suite à la série de problèmes, concernant des détails d’organisation, de vols, etc... J’ai su après qu’une plainte avait été déposée à l’encontre de l’association.
Mon ami avait déjà stoppé son entente avec le frère, et resta à Nassau pour visiter l’île et rejoindre un couple d’amis sur leur voilier. J’avais décidé de continuer le séjour pour espérer rencontrer des dauphins, et tenir jusqu'à mon retour dans la capitale. Mais ce fut difficile, car il avait la fâcheuse habitude d’être autoritaire, égoïste, menteur et voleur. Je devais lui payer une petite somme d’argent pour des frais divers (que j’allais évidemment payer), mais il confisqua mon appareil photo. J’en revenais pas !
Bref, dès le retour à la capitale, je suis parti rejoindre mon ami et profiter de mes derniers jours sur l’île. Ce fut merveilleux !

J’ai voulu écrire ce texte (peut-être un peu tard), afin de ne pas aller bénévolement pour cette association et surtout de savoir quel frère sera présent. Si vous me demandez des conseils, et lequel choisir, je vous les donnerais avec plaisir.
Mais sachez, qu’il existe des gens, capable de profiter de vous, afin de faire valoir leur association dans le monde entier. Vous devez rester prudent lorsque c’est du volontariat, et ne pas être obligé de faire des choses pénibles, d’accepter d’être mal aimé, sous prétexte que vous êtes bénévoles ! Soyez attentif car cela existe. Au détriment de votre objectif et de l’environnement !

Cordialement.
Julien Marchal. Montréal, Québec, Canada, décembre 2006.

                                                                                
D'autres articles sur mon séjour aux Bahamas › ›