Articles publiés

Rapports

Archives de l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

Liens

 


 

Orcalab : Ils ont vu les orques !

 

 

 

 

 

Julien, volontaire d'Orcalab

Bonjour « Réseau-Cétacés »  

Je cous écris de Hanson Island, endroit très éloigné de la civilisation, en Colombie Britanniqe (Canada) où s'est installé depuis 1972 environ, Paul Pong et sa famille, entre l'île de Vancouver et le contient canadien, entouré de sommets encore enneigés et d'arbres centenaires (il existe un arbre âgé de mille ans !).  

J'ai décidé d'être volontaire à l'étude des orques pendants plus de deux mois. Nous venons tous d'horizons lointains : Mexique, Japon, Europe, Etats-Unis, Australie et Canada pour un même but : travailler sur les orques en liberté. Notre travail consiste à tour de rôle par groupe de 2 à 4 personnes (toutes les 4 heures, 24h/24) à écouter et enregistrer les « chants » des orques. Cinq hydrophones sont installés sur l'île et sur les d'autres îles voisines, et reliés au laboratoire de Paul Spong.

Nous voyons pratiquement tous les jours des orques. Par photo-identification il est facile de reconnaître chaque orque résident de la communauté Nord de Vancouver grâce à la dorsale. Chaque sous-groupe possédant leurs propres cris, cela permet aussi de les identifier.  

C'est un lieu magique de tranquillité, éloigné de toute habitation, où les orques vivent depuis plusieurs générations.

Le souvenir que j'ai en tête est de voir les orques bondir hors de l'eau, ou de faire le spy hopping (la tête hors de l'eau pour regarder) et les souffles des orques de nuit, dans un silence incroyable, éclairés par la pleine lune et passant à 10 mètres du laboratoire.

De voir pour la première fois un phoque, des ours, des baleines grises et la bosse ou un rorqual commun, voilà la nature à l'état pur. Je n'ai pas encore terminé la saison que déjà les souvenirs abondent.

Ceux qui désirent des informations sur l'étude que j'ai menée au Canada ou qui souhaitent travailler à l'Orcalab peuvent m'écrire.

 

                                                                                             Julien Marchal, août 1997.

                                                                                  Réseau - Cétacés  n°24, p 26,
octobre - décembre 1997