<
Articles publiés

Rapports

Archives de
l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

Liens

 


 

Les conditions de captivité au delphinarium du Parc Astérix

 

 

 

  Une étude réalisée de septembre à novembre 1997
par M. Julien Marchal

Introduction

J'avais besoin de connaître les conditions de captivité d'un delphinarium. Pour pouvoir réellement en parler. Je m'étais organisé pour que l'équipe ne se rende compte de rien tout en gagnant sa confiance.
Afin de raconter la réalité d'une telle entreprise, je travaillais en complémentarité sur l'acoustique et le sonar des dauphins. Le travail effectué et les données découvertes lors de mon stage pour l'observation des orques en Colombie Britannique en été 1997 me motivait à poursuivre dans ce domaine. C'était ma couverture. Maintenant, tout ce que je vais raconter sur Cindy et les autres dauphins est prouvé et vérifié. A vous d'en juger.

Julien Marchal  

Présentation des dauphins du Parc Astérix

Les 7 dauphins du delphinarium sont 5 femelles et deux mâles :

MAYA
C'est la femelle dominante du groupe car elle ne possède aucune trace sur le corps. Elle est arrivée de Cuba le 18 juin 1988 et semble être âgée de 13 ans. Elle a mis au monde 2 femelles ATHENA et AYA.

ATHENA
Elle est née le 28 juillet 1993. Elle ressemble beaucoup à sa mère et ne possède aucune marque.

AYA
Elle est née le 4juillet 1996. Sa taille est petite et dès l'âge de 6 mois, elle a commencé à manger du poisson.
Elle tète toujours sa mère et ne participe pas encore aux spectacles.

BEAUTY
Elle est arrivée au Parc le 13 novembre 1994 en provenance d'Holiday Parc en Allemagne. Ses conditions de vie étaient désastreuses et c'est là-bas qu'elle a attrapé des champignons cutanés autour de son évent. Son oeil gauche est très abîmé (sans doute à cause des contacts violents avec d'autres dauphins) et son corps longiligne. Son âge n'est pas certain mais elle doit s'approcher des 27 ans.

CINDY
Elle se trouvait dans le même delphinarium que BEAUTY et se voit également affectée de champignons cutanés mettant la peau à vif autour de l'évent.

PICHI
Il est arrivé au Parc le 18 juin 1988 de Cuba et son âge est d'environ de 14 ans. Très récemment il a reçu une marque de dents d'un dauphin (sans doute GUAMA) sur une longueur de 30 cm. Elle est très visible et située derrière le crâne et de côté. Comme quoi les chocs et les coups de dents sont très violents !

GUAMA
C'est le second mâle arrivé de Cuba le 13juin 1988 et âgé d'environ 14 ans. Il est le dauphin dominé de l'ensemble du groupe. Tout son corps est balafré et sa caudale est coupée de partout.  

DESCRIPTION DU DELPHINARIUM

La superficie totale des bassins (bassin principal, bassin hôpital et bassins quarantaine) est de 1044,5 m2 pour un volume d'eau de 34000 hectolitres. La quantité de sel pour obtenir une salinité équivalente à celle du milieu marin est de 100 tonnes.

La longueur du bassin est de 45 mètres pour une largeur de 17,5 mètres. Sa profondeur est de 4.5 mètres aux endroits les plus profonds et de 2,5 mètres aux endroits les plus étroits. La température de l'eau est de 12° en hiver et de 26° en été. Cette différence de température s'explique par une économie d'énergie voulue par le personnel.


LES DIFFERENTS PRODUITS CHIMIQUES UTILISES

A la sortie des filtres, on va rajouter les produits suivants :
NACL ou Chlorure de sodium
ALSO4 ou sulfate d'alumine, comme floculant et pour baisser le PH
NAOH ou soude pour augmenter le PH
HCL ou acide chlorhydrique pour réguler le PH
NAOCL ou hypochlorite de sodium CUSO4 ou sulfate de cuivre, comme algicide, afin de lutter contre l'augmentation des algues.

 

ALIMENTATION ET SPECTACLES

On peut constater qu'il faut beaucoup de produits toxiques pour atteindre une bonne qualité d'eau ou du moins s'en approcher. Mais surtout, ce qui me frappe, c'est la quantité de chlore utilisée contre les bactéries qui peuvent nuire aux dauphins. C'est très facile de s'en apercevoir lorsqu'on est proche du bassin car le chlore a une odeur particulière. Sans oublier les litres utilisés chaque jour pour nettoyer la cuisine et les plages principales. Quand je pense qu'il s'agit de chlore pur, une étude des sous-sols ferait apparaître un taux de pollution chimique extraordinaire.

Les dauphins mangent du poisson décongelé : capelans, harengs, maquereaux (quelquefois dans un état déplorable). Etant donné que la décongélation fait perdre les vitamines indispensables à la santé des dauphins, on enrichit le premier poisson de la journée en vitamines. Une journée sans spectacle comprend quatre repas par jour avec deux repas gratuits et deux dressages. Lorsque le parc est ouvert, les spectacles varient de deux à six par jour, plus un cours de dressage en matinée.
Donc, pour une journée complète, il peut y avoir six spectacles et un cours «pédagogique » : au total 7 numéros de clown. Le spectacle est vraiment ridicule. La présentatrice parle très fort dans le micro et demande au public de crier et de taper dans les mains. Lors d'un numéro, des ballons sont jetés à l'eau pour que les dauphins jouent au «football».
Et le public adore...


On dit très souvent que les dauphins sont libres de leurs comportements mais c'est faux. si, pendant un spectacle, ils ne font pas l'exercice souhaité, on ne leur donne pas à manger. Voilà la réalité.

Le delphinarium peut accueillir 3000 personnes. C'est une activité rentable et indispensable car 80% des visiteurs viennent pour voir les dauphins. Pendant un spectacle pédagogique, PICHI, AMAYA et GUAMA ne voulaient pas travailler. L'animatrice disait que les mâles étaient en pleine parade amoureuse (bonne idée car les dauphins font l'amour tout le temps !) et préféraient faire la cour aux femelles que de «jouer ». Evidemment, c'est faux.

Le jour précédent, les vétérinaires ont fait des vaccins et ont prévenu qu'il fallait quelques jours de récupération. Beau mensonge n'est-ce pas - Pour terminer à propos du spectacle, c'est une véritable honte de traiter les animaux ainsi et de tromper autant le public. Il faut voir un tel spectacle et se rendre compte de la stupidité humaine par rapport aux dauphins.

VETERINAIRES ET CONTROLES MEDICAUX

Trois vétérinaires s'occupent des dauphins. Le responsable de l'équipe est M. TAYLOR. Il est connu dans le monde entier pour son expérience à propos des dauphins. Justement, son bagage «professionnel» doit être analysé de près.
Tous les mois environ, les vétérinaires effectuent des prises de sang. La méthode habituelle et souhaitée de ce vétérinaire veut que l'on isole quelques dauphins dans le «bassin hôpital» et que l'on vide celui- ci d'eau. Ensuite, les dresseurs maintiennent fermement la caudale et le corps entier. Le dauphin ne doit plus bouger.

On les libère lorsque tous les dauphins sont passés à la visite médicale. J'ai été le témoin de l'une de ces pratiques et je peux vous assurer que les dauphins sont totalement stressés. Un seul mouvement involontaire (ou volontaire) bouscule le dauphin d'à côté et ainsi de suite.
Aucune chance de s'en échapper. Il faut 20 minutes environ pour que le vétérinaire ait fini et ensuite un certain temps pour que le bassin se remplisse. J'ai entendu un dauphin émettre un son horrible de son évent et taper sa caudale violemment pour exprimer son envie de s'évader. C'était horrible. 

J'ai réussi à avoir quelques photos de cette méthode malgré l'interdiction de l'équipe. M. TAYLOR pratique depuis toujours cette méthode car les dauphins ont été habitués à cela. Mais quelle habitude !

Si après des années les dauphins semblent plus calmés (confirmer par un membre de l'équipe !), alors qu'est-ce que cela devait être tout au début !
Le second vétérinaire est plus de mon avis. En effet, il propose depuis des années d'habituer les dauphins au «dressage médical». C'est à dire de présenter la caudale au bord du bassin, ventre à l'air, afin d'effectuer la prise de sang. Il est évident que cette méthode est moins stressante que la première. Le parc adopte petit à petit cette méthode (4 dauphins de même : PICHI, GUAMA, CINDY et BEAUTY) mais il est arrivé qu'un dauphin ne souhaite pas montrer sa caudale et soit forcé de subir le «bassin hôpital».

Dans tous les cas le dauphin n'aura pas le choix.

Il y a eu une discussion sérieuse entre la responsable du delphinarium et les deux vétérinaires sur la façon de procéder. En attendant chacun fait ce qu'il veut. Le troisième vétérinaire était un assistant. A propos des trois décès du delphinarium, j'ai réussi à faire des photocopies des autopsies faites par M.TAYLOR.

Vous pourrez constater que le mensonge et le manque de détails à propos de ces dauphins sont largement expliqués parle «grand vétérinaire». Les résultats sont saisissants !  

 

LE CAS DE CINDY

Son cas est horrible.
Elle est arrivée d'Allemagne (avec BEAUTY) avec des infections portées «dans» et «autour» de l'évent. Ce sont les champignons cutanés qui donnent à l'évent une couleur rose. Le personnel m'a assuré qu'elle les avait déjà avant de venir ici. Captive 14 années en Allemagne dans un delphinarium dans des conditions déplorables et un bassin ridicule (j'ai vu les photos), il est tout à fait possible qu'elle les ait attrapés là-bas.


Maintenant, elle n'en a plus, heureusement Son comportement est significatif d'un stress occasionné par l'isolement. Elle tourne autour du bassin en sautant violemment et personne ne sait pourquoi. Le plus dramatique est qu'elle reste souvent seule dans un coin du bassin, isolée des autres (ou avec BEAUTY), à émettre un son de son évent.


C'est un cri horrible et strident qui rend tout le monde triste. Aucun vétérinaire ne sait exactement ce qu'elle a. Elle semble atteinte physiquement et psychiquement.

Récemment elle devait être isolée pendant 4 mois de suite pour une injection afin d'augmenter son nombre de globules rouges : elle souffre d'une anémie. Tout le monde a l'habitude de la voir comme cela depuis des années et les vétérinaires essaient en vain de connaître son problème. Aucune réponse n'est encore trouvée. En conclusion, je demanderais la réhabilitation pure et simple de CINDY avec son amie depuis le début : BEAUTY.


Je ne sais pas si l'on peut retrouver son groupe d'origine, mais malgré son âge et son comportement (tout semble normal pendant le spectacle) inquiétant, il faut se rendre à l'évidence qu'elle a besoin d'une aide extérieure et une première étape dans un bassin en semi-captivité l'aiderait psychologiquement.

 

LES CICATRICES

Lorsque j'ai commencé à la mi-septembre, je n'aurais jamais pensé voir en deux mois une augmentation des cicatrices. En effet, CINDY, GUAMA, et PICHI sont ceux qui ont le plus de marques. GUAMA, en plus de sa caudale totalement coupée et de ses nombreuses balafres causées par PICHI, vient de se faire une forte coupure profonde, juste en avant de la caudale, et sur son ventre (une cicatrice de 10cm de largeur sur 30 cm de longueur, comme des «griffes»). Il a reçu une quantité énorme de comprimés anti-infection pendant plusieurs jours.

PICHI a eu au milieu de mon stage, une cicatrice énorme sur le côté arrière du crâne. CINDY déjà malheureuse, a une cicatrice au niveau du sexe. Toutes ces cicatrices sont soignées par du «TERRAMYCIN» en spray aérosol de couleur bleue pour calmer la plaie. Mais ça ne sert à rien. Dès que le dauphin replonge, la couleur bleue disparaît et rien ne semble guérir. Une personne de l'équipe et un vétérinaire m'ont confirmé l'inutilité du spray mais ne trouvent rien d'autre. Les dauphins ont connu une montée de cicatrices en 2 mois sans pouvoir les guérir. A vous de juger !

Il est évident que l'augmentation du stress dû à la captivité est une très bonne raison, mais qu'on ne vienne pas dire que c'est la preuve de la hiérarchie du groupe.


 

Autres exemples

Dans ce paragraphe, je vais citer d'autres faits marquants que j'ai su :

Quelque temps après la naissance de AYA, sa mère, AMAYA, ne l'a plus alimentée pendant dix jours.

AMAYA n'était pas bien du tout, elle devenait maigre et faiblissait physiquement. Il aurait fallu lui introduire un tuyau pour l'alimenter mais cela n'a pas été fait.
Les tests sanguins n'ont rien décelé et les vétérinaires n'ont jamais su ce qu'elle avait eu. Pendant ces dix jours, c'est BEAUTY qui a alimenté AYA par son lait devenu inutile depuis la mort de son petit.

En saison, un nombre incalculable de personnes passent devant la coursive pour regarder les dauphins. Les mains qui glissent sur les vitres et les coups (ajoutés aux cris incessants) créent un véritable stress pour les dauphins. La preuve est faite dans le rapport d'évaluation des niveaux sonores et ultrasonores dans le bassin des dauphins par les Docteurs CLAUDY et Albi DZIEDZIC. (non joint sur ce site, à demander à l'auteur).

Ce rapport montre très clairement le bruit à l'extérieur du bassin et les auteurs pensent que les pompes internes n'influent pas sur les dauphins. De plus, pendant le spectacle, des sifflets aigus sont utilisés tous les jours même lorsque le parc est fermé. Les 3000 personnes présentes au delphinarium n'adoucissent pas non plus le bruit !

Heureusement, le parc est fermé 5 mois de l'année, contrairement au Marineland d'Antibes qui reste ouvert l'année entière. J'ai déjà vu les dauphins s'écarter des bassins annexes, sous les tribunes, à l'abri du public pour rester au calme. (sauf AYA qui a peur d'aller là en dessous).

Le delphinarium avait organisé une conférence réunissant tous les responsables des delphinariums d'Europe et de quelques pays lointains. Hélas, je n'ai pas pu y participer, mais j'ai su qu'ils allaient s'échanger continuellement des informations à propos des soins apportés aux dauphins face aux associations anticaptivité.
Tous sont sous l'image SEAWORLD et en portent fièrement la marque.

Les locaux du delphinarium sont dans un état déplorable : la peinture s'écaille, des fissures partout, des trous dans le plafond, la rouille qui progresse à petits pas, bref, aucuns travaux ne sont prévus à ce jour malgré les contestations de l'équipe.

On oublie souvent les deux otaries qui se trouvent dans un bassin à côté des dauphins. Il existe un véritable trafic national et international de ces animaux car ils ne sont pas protégés. Je trouve cela honteux. Au delphinarium, les nageoires des otaries ont été brûlées par l'abus de chlore utilisé pour nettoyer les plages. Aucune amélioration des nageoires n'est en vue.  

 

Conclusion

Je ne vais pas le nier, CINDY m'a fait mal au coeur, ainsi que tout le reste. Pour calmer son infection à l'évent, on doit introduire de la pommade avec les doigts. Récemment, le test sanguin n'a donné aucun résultat d'augmentation des globules rouges. Tous les soirs, des jouets sont lancés dans le bassin pour que les dauphins ne s'ennuient pas et CINDY garde avec elle un cerceau noir dont elle ne sépare jamais. C'est son « doudou».

Tout le monde ici critique la réhabilitation pour différents prétextes. Le dauphin a peu de chance de retrouver son groupe d'origine, il risque de transmettre des bactéries, il est dépendant de l'homme, etc. Tout cela pour justifier la captivité. Mais il ne faut pas oublier le mal des dauphins. J'ai vu un dauphin se taper le rostre sur la fenêtre de la coursive. Sans manquer les numéros de cirque sans cesse modifiés pour la nouvelle saison (on verra en annexe ce que GUAMA est obligé de faire).
Mais c'est sûr, les conditions ne sont pas aussi terribles que d'autres delphinariums et le bassin ne semble pas si petit.

Lorsqu'on réalise que les seules vacances des dauphins sont le jour de Noël et le Nouvel an, je peux vous assurer que toute ma vie je me battrai face à cette réalité. J'espère avoir été assez clair pour démontrer le véritable aspect de ce delphinarium.
Malgré tout, les enfants témoins du spectacle et les lettres envoyées à l'encontre du delphinarium réalisent peu à peu la vérité. Je le souhaite de tout coeur.

Julien Marchal

Rapport Astérix - 1997 >>