Articles publiés

Rapports

Archives de l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

Liens

 


 

L'orque tueur ?

 

 

 

 

 

Bonjour les internautes,

La mort de l’entraineuse dans un parc aquatique en Floride a fait rebondir beaucoup de monde ! mais pourquoi ? Etes-vous surpris ?

Maintenant, des gens vont penser que les orques sont des animaux dangereux et mangeurs d’hommes. C’est dramatique de continuer d’imaginer autant de choses négatives à leur sujet, au même plan que les requins. Pauvre d’eux !

Vous devez savoir que les orques sont des animaux intelligents, sociables, composés d’un système matriarcale hyper développé. Je les ai côtoyé au Canada durant mon volontariat en 1997, le langage et l’identification des groupes sont structurés.

C’est vrai que cet animal nommé Tilikum à déjà causé la mort dans le passé d’individus dans des circonstances différentes. Mais enfin, dans un BASSIN, quelles conditions de vie !


Arrêtons de culpabiliser l’animal et de le condamner à mort sous prétexte qu’il a tué une personne ! Sommes nous sur que c’était volontaire ou simplement un jeu ? L’orque peut peser 9 tonnes à l’âge adulte et mesurer 9 mètres. Une simple « tape » de sa nageoire peut vous couler en un instant. Je suis triste pour cette personne et sa famille.

Mais nous continuons à nous poser des questions, a savoir si cet animal est « fou », « agressif », « conscient ou pas », "inapte ou pas », etc.….tout est ridicule, il ne mérite tout simplement pas de vivre dans un ZOO !


Il a besoin d’espace, de liberté, de famille, pour pouvoir s’épanouir dans son environnement de base. Les années passent pour les orques, mais jamais ils oublient d’où ils viennent. Je me souviens très bien de l’orque CORKY, enfermé dans le zoo de Seattle, il a su reconnaitre par un enregistrement les sons de sa famille venant de ses eaux natales canadiennes.

Lorsque j’entends le directeur du zoo de Marineland en France nous dire que c’est un animal puissant, avec des reflexes particuliers, il a oublié de dire que son parc possède des orques et que ca fait une mauvaise pub !


Je finirais, en disant, que l’on doit les protéger et les comprendre dans leur milieu naturel, et arrêter de les prendre pour des animaux de cirques.

Cordialement.

Julien Marchal - Montréal, Qc, Canada, mars 2010.