Articles publiés

Rapports

Archives de
l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

Liens

 


 

Dauphin, cliché à vendre !
 

Bonjour à tous,

Difficile de ne pas être interpellé par le nombre de photos sur les dauphins ou baleines pour les magazines. On en voit partout ! Pas vous ?

Les dauphins sont utilisés pour tous les produits de consommations depuis des années.

Le problème qui se pause c’est que des graves erreurs sont produites volontairement ou involontairement.

Par exemple, j’ai lu dans des magasines natures, que l’on veut faire croire aux lecteurs qu’il existe cette espèce d’animal dans ce milieu naturel, mais c’est malheureusement faux.
En effet, je peux imaginer que personne ne peut reconnaître une espèce de cétacés par rapport à une autre car la photo est reste belle.

Pourtant je trouve scandaleux de mélanger des espèces et ne pas vouloir faire la différence entre des dauphins, baleines et autres mammifères marins.
Comment peut-on citer un animal alors que celui n’est pas dans cet environnement et donc ne peut pas correspondre à l’article ? Il arrive de lire un résumé sur un dauphin d’eau douce alors que la photo montre un gros dauphin en pleine mer ! C’est absurde ! Ces deux espèces ne vient pas aux mêmes endroits.

La baleine utilisée fréquemment pour les revues est la baleine a bosse ! Celle-ci montre sa queue systématiquement lorsqu’elle plonge donc elle est facilement photographier et ces photos vendues dans le monde entier. Seulement, cette baleine ne vit pas dans toutes les mers du monde et utilise des routes migratoires. Les groupes de l’hémisphère Nord et Sud ne se mélangent jamais ! Alors pourquoi faire croire au lecteur, que cette baleine est observer en ce moment alors que la saison ne le permet pas ou elle n’existe pas ! On veut faire croire aux touristes que c’est possible de l’observer avec « beaucoup » de chance. Sur place, c’est la déception.
Pour le dauphin, « Flipper » est représenté partout mais rarement en liberté et très souvent en captivité. C’est normal, plus facile à photographier un animal dans une cage que dans son espace de liberté.

Les agences de voyages, annonceurs et publicités, magazines grands publics, utilisent l’image du dauphin comme « clichés à vendre » pour promouvoir leur entreprise et vendre du rêve. Et ça marche très bien sauf que personne est dupe.

Du fait que le dauphin présente bien, on l’utilise en abondance pour vendre n’importe quoi.
On va pas prendre le risque de mettre un requin en image car son image fait peur. Pourtant, celui-ci figure comme les espèces les plus menacés aux mondes (pas moins de 100 millions de requins sont pêchés par an dans toutes les mers du monde} pour le bon goût de leurs nageoires. Mais il faut les montrer seulement pour des articles inspirants leur danger !

A part les connaisseurs, personne est au courant que les photos de cétacés proposés aux magasinent sont inexactes.
Il faut aussi rajouter que les photographies peuvent être fausses et truquées. La technologie et les logiciels informatiques permettent de faire des miracles.

Bref, je suis souvent scandalisé par cette publicité mensongère. Les animaux sont souvent utilises dans le marketing pour leur aspect joyeux et neutre. Je voudrais savoir si certains animaux n’ont pas connu de mauvais traitement de la part de l’équipe pour obtenir leur service………mais ceci est autre sujet.

A bientôt.

Merci à vous.

Cordialement.

Julien Marchal.
Février 2008– Canada.