Articles publiés

Rapports

Archives de
l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

Liens

 


 

60ème session annuelle de la Commission baleinière internationale !
 

Bonjour les internautes,

La Commission Baleinière Internationale (CBI) a été créée par la Convention de Washington (1946) dans un contexte de surexploitation des grands cétacés. A l’origine destinée à assurer « la conservation judicieuse de l’espèce baleinière et, partant, de rendre possible le développement ordonné de l’industrie baleinière », la CBI s’est progressivement donné pour mission la conservation des baleines.

Une réunion de la Commission (organe décisionnel de la convention) à lieu chaque année, qui réunit à ce jour 80 pays (1er juin 2008). 21 Etats membres de l’Union européenne participent à cette organisation. La Commission européenne y a le statut d’observateur. La France en fait partie depuis l’origine.

La 60ème session annuelle de la Commission baleinière internationale (CBI) s’est tenue du 23 au 27 juin 2008 à Santiago du Chili.

Les délégués ont étudié en particulier une recommandation, soutenue par la France, qui vise à favoriser la prise de décision par consensus plutôt que par le recours au vote systématique et sans effort de discussion.

Elle s’est soldé par un statu quo entre pays partisans et opposants à la chasse à la baleine. Il permettra au Japon de poursuivre la ''chasse scientifique'' avec un quota annuel inchangé de mille cétacés.

Selon l'AFP, les 80 pays participants ont interdit le Groenland territoire danois de chasser dix baleines à bosse. La demande avait été formulée par les pêcheurs inuits en échange de leur renoncement à chasser huit rorquals par an.

La Commission baleinière a décidé de lancer des recherches sur l'impact du réchauffement climatique sur les mammifères marins. La CBI est également parvenue à se mettre d'accord sur la formation d'un groupe de travail, regroupant 24 pays, qui discutera à partir de septembre des points de divergence comme la «chasse scientifique», les nouveaux dangers, le réchauffement global ou les activités d'observation des cétacés.

En revanche, aucun accord n'est intervenu sur la création d'un sanctuaire de baleines dans le sud de l'océan Pacifique, comme le réclamaient de nombreux pays antichasse, en particulier les pays latino-américains.

Selon l'IFAW, 1500 baleines seront la cible des harpons japonais dans le Sanctuaire de l'Océan Austral et le Pacifique Nord au cours de l'année prochaine alors que l'Islande et la Norvège poursuivront la chasse à la baleine, au mépris du moratoire sur la chasse commerciale des baleines de 1986, déplore l'organisation.

Malgré le moratoire, plus de 30.000 baleines ont été tuées depuis 1986 sous couvert de chasses scientifique et le Japon tue un millier de baleines par an au nom de cette dérogation.

La prochaine session annuelle de la CBI se tiendra à Madère, au Portugal, en 2009.

Pour finir, je déménage en Polynesie des la mi-juillet et je vais interrompre deux mois minimum mon site internet.

Bonne continuation.

A bientôt. Bye.

Julien Marchal.
Juillet 2008– Canada.

Sources: France Diplomatie http://www.diplomatie.gouv.fr
Actu-Environnement http://www.actu-environnement.com
Greenpeace Canada http://www.greenpeace.org/canada/en/
IFAW http://www.ifaw.org/ifaw
IWC http://www.iwcoffice.org/