Articles publiés

Rapports

Archives de
l'auteur

Archives générales

Galerie photos

Vidéos

Liens

 


 

Suis-je entrain de changer d'éthique ou non ?

 

 

 

 

Chers visiteurs,

Récemment, j'ai effectué une formation maritime afin de travailler l'hiver pour des compagnies privées.

Des équipes sont envoyées sur place pour analyser l'environnement et faire de la prospection en mer ou sur la côte. Je serais donc Observateur pour les mammifères marins et de noter leur dérangement.

Les forages en mer, chantiers maritimes, prospection d’hydrocarbures et du sol marin, tests sismiques, etc....sont de plus en plus nombreux dans le monde.

Il se peut que des tests offshores ultra-profonds ainsi qu’une recherche sismique 3D se fassent en mer. L'onde sonore pourrait nuire aux animaux marins.

L’explosion de la plate forme Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique en 2011 provoqua l’une des plus grandes catastrophe écologique de l’histoire.

En ce moment, on entend beaucoup parler en Méditerranée, du projet de forage exploratoire d’hydrocarbure dans le sanctuaire marins Pélagos. Finalement, la mobilisation des gens, des ONG's, politiciens, communes et le collectif "Non aux hydrocarbures en Méditerranée" ont empêché ce forage.

On peut se demander la raison pour laquelle je souhaite travailler pour ces entreprises polluantes et cherchant le profit ! Je me suis souvent posé la question.

Mais pourquoi, ne pourrais-je pas être sur ces projets et participer à la diminution de l'impact sur les mammifères marins ?

De plus, je connais des difficultés de travailler en hiver dans mon domaine.

Depuis toujours ma cause est de défendre la nature et ce qu'elle comporte. Et jamais je n'ai pu travailler du coté des exploitants.

J'espère avoir mon premier contrat à la fin de l'année. Sur le terrain, je vais prendre conscience de ce travail, de ses exigences, sa difficulté et de son utilité. Je n'aurais pas le pouvoir d'interdire des travaux de plusieurs milliers de dollars, mais l'interrompre quelques instants car un mammifère marin est rentré dans la zone d'exclusion. Tous les jours, je vais écrire et être témoin de la progression du projet. Je transmet mes informations aux personnes concernées. S'il y a des fautes graves, ceux-ci interviendront avec les moyens nécessaires.

Je pense que des internautes ne vont pas me comprendre, dans ce cas, je me ferais un plaisir de leur répondre.

Cordialement. JM.

Grandes-Bergeronnes, Québec, Canada, avril 2012.